• par (Libraire)
    4 décembre 2017

    Un roman qui pousse à la réflexion sur soi et sur les autres. Peut-on partager son deuil avec d'autres personnes ? Peut-on se remettre de la mort de son enfant ? Autant de questions qui poussent le lecteur jusqu'au bout de sa lecture ...
    Camille, 15 ans


  • 1 octobre 2017

    La perte, le deuil... et après?

    « Elle pense à sa grand-mère, qui préparait toujours des gâteaux pour les familles en deuil ». Elle, c’est Sella, le personnage central de ce roman coup de cœur. Une mère qui a perdu son fils adoptif dans un accident il y a quelques années et qui s’interroge sur l’attitude à adopter vis-à-vis de voisins dont la fille a perdu la vie lors de la tuerie d’Utøya. Comment montrer sa solidarité avec des parents endeuillés, même si leurs deux drames n’ont rien de comparable, se demande Stella dont le fils est décédé dans un accident de bateau alors qu’il était parti sur les traces de sa mère biologique, aux Philippines. Drame d'autant plus douloureux que lien était distendu depuis quelques années entre Kim, l’adopté écorché vif et Sella ou son mari Arild.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u