Votre librairie est ouverte le lundi de 14 h à 19 h et du mardi au samedi de 10 h à 19 h.

L'organisation mondiale du commerce et l'évolution du droit international public, Regards croisés sur le droit et la gouvernance dans le contexte de la mondialisation
EAN13
9782802762027
ISBN
978-2-8027-6202-7
Éditeur
Bruylant Edition
Date de publication
Collection
LSB. DR.INTERN.
Dimensions
24 x 17 x 2 cm
Poids
680 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'organisation mondiale du commerce et l'évolution du droit international public

Regards croisés sur le droit et la gouvernance dans le contexte de la mondialisation

De ,

Bruylant Edition

Lsb. Dr.Intern.

Offres

La mondialisation a progressivement vidé la souveraineté de sa substance, plongeant l’État dans une profonde crise d’identité. Parallèlement, on assiste à la montée en puissance de concurrents de l’État, revendiquant, au nom de la gouvernance, la levée de sa mainmise sur un droit international public dont les paradigmes sont en pleine évolution. D’un droit jadis centré sur l’État, il se transforme progressivement en un « droit commun » de la mondialisation. Première organisation internationale à vocation universelle créée après la fin de la Guerre froide, l’Organisation mondiale du commerce (OMC), dotée d’un mécanisme de règlement des différends inédit, est venue bousculer la configuration de la matrice institutionnelle internationale, articulée autour de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Si le droit de l’OMC est un exemple phare des avancées qui sont possibles quand les États acceptent de se plier aux règles du multilatéralisme, l’enthousiasme des premières années a désormais fait place aux réalités politiques d’un monde marqué par le retour de reflexes unilatéralistes. Les grilles de lecture convenues ne permettent plus de saisir l’évolution d’un droit international qui oscille entre des pôles contradictoires. La compréhension des changements induits par la mondialisation exige une approche holistique du droit et de la gouvernance. Dans un tel contexte, l’OMC se présente comme un point de repère idéal.
S'identifier pour envoyer des commentaires.