Les diables blancs
EAN13
9782221103579
ISBN
978-2-221-10357-9
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Ailleurs et demain. La bibliothèque
Nombre de pages
576
Dimensions
21 x 13 x 3 cm
Poids
556 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
L'Afrique dans trente ans. En plus des guerres civiles, de terribles épidémies l'ont ravagée. Ainsi la Fièvre Plastique, dérivée de recherches en bio-ingéniérie qui visaient à faire produire par des plantes une sorte de plastique, a résulté d'un virus mutant qui s'est attaqué aux humains après avoir vitrifié la forêt primaire dans ce qui est devenu la Zone Morte. Cette Afrique est en partie recolonisée, sous couvert de sa reconstruction et de son développement, par des transnationales. Le Congo est ainsi confié à Obligate, une transnationale qui a, de surcroît, des allures de secte.
Nicholas Hyde se trouve pris dans une escarmouche où la plupart de ses compagnons sont tués. Mais lui qui est parvenu à sauver un enfant, sait que les agresseurs ne sont pas comme le prétendent l'armée, la police et Obligate, des Loyalistes employant des enfants-soldats, mais des sortes de singes intelligents, modifiés génétiquement. Il a même réussi à ramener un corps mutilé. Accueilli en héros pour avoir sauvé l'enfant, il découvre que ce corps étrange a été saisi puis détruit, l'enfant soustrait à l'hôpital où il l'avait déposé et sans doute assassiné et le lieu de l'escarmouche napalmé. Quelqu'un dans Obligate a cherché à détruire toutes traces de l'existence des Diables Blancs.
Paul McAuley a mis à profit sa formation de biologiste pour rendre crédibles les manipulations génétiques évoquées dans ce thriller haletant. Sa connaissance approfondie de l'Afrique centrale rend vraisemblable à la fois politiquement et biologiquement un enfer qui pourrait s'étendre à toute la planète. La force de son tableau de l'avenir proche évoque les meilleurs romans de John Brunner.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Paul J. McAuley