Les liaisons ordinaires, Wittgenstein sur la pensée et le monde
EAN13
9782711616138
ISBN
978-2-7116-1613-8
Éditeur
Vrin
Date de publication
Collection
PROB ET CONTRO
Nombre de pages
240
Dimensions
21,5 x 13,5 x 1,4 cm
Poids
420 g
Langue
français
Code dewey
149
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les liaisons ordinaires

Wittgenstein sur la pensée et le monde

Traduit par

Préface de

Vrin

Prob Et Contro

Offres

Comment garantir l’objectivité de notre rapport au monde? Le rationalisme et l’empirisme renvoient, chacun à leur manière, à une capacité générale de l’esprit humain – capacité désengagée du monde, décontextualisée. La nouveauté radicale qu’introduit Wittgenstein dans sa seconde philosophie est une vision contextualiste et proprement humaine de l’objectivité.
Dans cet ouvrage, issu de leçons données au Collège de France en 2002, Charles Travis prend appui sur Frege, Wittgenstein et J.L. Austin pour montrer que l’opération de désangagement du monde propre aux différentes théories de la connaissance contemporaines ne permet plus à la pensée (ou à la perception) d’être objective et a fortiori d’être vraie. Elle ne permet pas de véritable rapport au monde. C’est plutôt au sein de nos pratiques les plus ordinaires que se fondent l’objectivité qui est la nôtre, la vérité, ainsi que les différents accords du monde avec le langage et la pensée. La vérité n’est pas abstraite, nos représentations sont situées. Toute signification, comme toute pensée, estsensible à l’occasion. Charles Travis propose ici une lecture originale de Wittgenstein, conjuguée à une approche particulière des grands problèmes de la philosophie analytique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.