Oeuvres complètes / cardinal Henri de Lubac., 13, Augustinisme et théologie moderne
EAN13
9782204087940
ISBN
978-2-204-08794-0
Éditeur
Cerf
Date de publication
Collection
LUBAC (13)
Séries
Oeuvres complètes / cardinal Henri de Lubac. (13)
Nombre de pages
500
Dimensions
22 x 13 x 2 cm
Poids
624 g
Langue
français
Code dewey
233
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Oeuvres complètes / cardinal Henri de Lubac.
Baius et Jansénius sont-ils des augustiniens excessifs ou des augustiniens fourvoyés ? La théologie moderne les a considérés comme fourvoyés. Depuis le XVIe jusqu'au XXe siècle, elle a pensé un nouveau type de relation de l'homme à Dieu, opposant une fin naturelle et une fin surnaturelle. Ce qu'il avait exposé dans une première partie de Surnaturel, le P. de Lubac le développe ici. Il affine sa compréhension de Baius et de Jansénius. Il montre les raisons philosophiques d'opposer deux fins et ces raisons viennent d'Avicenne, philosophe iranien du XIe siècle, et d'Averroès, philosophe arabe du XIle siècle, dont la pensée domina l'enseignement padouan au XVe et XVIe siècles. Saint Thomas les avait combattus « de la manière la plus efficace en continuant saint Augustin et en christianisant Aristote ». Henri de Lubac explique mieux la rupture entre philosophie et théologie, provoquée par cette opposition de deux fins, pensée par les théologiens. « Les philosophies séparées, devenues elles-mêmes des théologies sécularisées, doivent beaucoup à la théologie séparée. »
S'identifier pour envoyer des commentaires.