Librairie Coiffard ..

19 juillet 2021

Conseillé par Manon R

Aimée a 18 ans quand elle épouse Candre Marchère, un homme riche, très pieux et de bonne réputation. Ce mariage représente le passage à l’âge adulte mais c’est aussi pour Aimée un arrachement aux terres de son enfance. Elle devra désormais vivre sur le domaine de la Forêt d’Or en compagnie de la fidèle domestique Henria et de son fils, le silencieux Angelin. Il lui faudra aussi apprendre à aimer son mari. Très vite l’histoire révèle les sombres secrets du domaine. La première épouse de Candre, Aleth, est décédée peu de temps après leur union. Que lui est-il arrivée ? Le souvenir de cette femme semble voler au dessus de la demeure, il longe les murs et s’installe dans les pensées d’Aimée.
Véritable conteuse d’histoire, Cécile Coulon nous transporte au XIXème siècle. Avec ce huis clos qui n’est pas sans rappeler "Les Hauts de Hurle-Vent" d’Emily Brontë ou encore "Rebecca" de Daphné du Maurier, Cécile Coulon réussi à créer une atmosphère qui nous enveloppe d’une tension tout au long de la lecture. Un roman fascinant et mystérieux jusqu’à la dernière page.

19,50
12 juillet 2021

Conseillé par Étienne et Rémy

Fuyant le phylloxera qui ravage ses vignes, un jeune viticulteur part vers la Californie, un cep de vigne en main, à l’aube du XXème siècle. Un hasard de l’Histoire l’arrête à Valparaiso de Chili, où il découvre les montagnes bordant le pacifique, qu’il ne quittera plus jamais. Miguel Bonnefoy, véritable conteur, nous fait alors le récit de la famille Lonsonnier, tiraillée entre l’amour pour un pays qui les voit s’épanouir, et les appels du vieux continent. Dans une langue vive et précise, Miguel Bonnefoy nous raconte une histoire aux accents mythologiques, dans laquelle les oiseaux parlent, la musique soigne et le vol ramène les morts à la vie. Fresque humaine teintée de magie, "Héritage" est un formidable récit humain qui questionne l’exil et le poids de de l’hérédité.

Le Livre de poche

7,90
30 juin 2021

Conseillé par Coralie

Zack a grandi avec un père qui ne lui a guère laissé le choix : gagner ou mourir. Depuis tout petit, pour ne pas finir comme son père, il a appris à manier les cartes.
Joueur de poker plutôt doué et surtout rodé à tricher avec son pote de toujours Baloo, Zack fricote avec la mafia et cherche, après les caves mal famées, à s'approcher des plus grandes tables de jeu. Son jeu se précise et ses rêves de grandeur semblent peu à peu à sa portée.
Ses souhaits vont se réaliser lorsque la belle Maxine, aussi charmante que secrète, va débarquer dans sa vie. Elle lui propose un jeu qui pourrait changer sa vie, mais à quel prix ?
Au rythme du poker et de la nuit, nos deux héros vont commencer un jeu dangereux et excitant à la fois. La partie qu'ils s'apprêtent à jouer ne sera pas de tout repos et la mise n'est pas anodine. Un duo explosif !
Benoît Philippon nous fait côtoyer la mafia, le jeu, le fric, l'attente, le manque, la vengeance et l'addiction.

22,00
30 juin 2021

Conseillé par Marie-Laure

Jonathan Coe est un grand admirateur de Billy Wilder. Avec ce livre, il décide de se faire plaisir en rendant hommage au réalisateur de "La Garçonnière" et "Certains l'aiment chaud". Il imagine une jeune femme Calista qui, au hasard des circonstances, va se retrouver assistante sur ce qui sera son avant-dernier tournage "Fedora". Nous sommes en 1977 et Billy Wilder est sur la phase descendante ; c'est l'ère des "barbus" (Scorcese, etc. ). À travers cette histoire, Jonathan Coe nous livre un portrait tendre du cinéaste. On découvre ainsi comment il a quitté l'est de l'Europe pour arriver sur les hauteurs d'Hollywood ainsi que sa filmographie incroyable. Billy Wilder est un homme très drôle et touchant, Jonathan Coe glisse d'ailleurs quelques répliques cultes et autres anecdotes amusantes. De l'humour et du glamour ! On adore ! Et on prolonge bien sûr sa lecture par les films.

30 juin 2021

Conseillé par Marie-Laure

Emilien Long, ancien prix Nobel d'économie, profite que le pays soit à l'arrêt pour repenser notre manière de vivre. Il décide d'écrire un livre en s'inspirant d'un ouvrage de Paul Lafargue, "Le Droit à la paresse" qui deviendra "Le Droit à la paresse au XXIeme siècle". La proposition centrale est qu'il suffirait de travailler trois heures par jour pour régler tous les maux de la société, et surtout pour réapprendre à prendre le temps. Son essai va connaître un tel succès qu'on le poussera à se présenter aux présidentielles. Livre au premier abord un peu farfelu, on se rend vite compte qu'il ne l'est pas tant que ça. À l'heure où nous nous interrogeons sur notre façon de consommer (le temps, l'énergie et les produits), ce roman est une bouffée d'air frais et une véritable leçon de vie.