Librairie Coiffard ..

Rien n'est noir
15 octobre 2019

Conseillé par Marie-Laure

Rien n'était noir pour cette femme haute en couleur. Pourtant, sa vie fut loin d'être rose. Frida Khalo, était une femme et une artiste sublime dont le corps a été brisé dans un terrible accident, dont le cœur a été brisé par son grand amour : Diego Riviera. C'est la femme amoureuse que dépeint ici Claire Berest. Chaque chapitre, chaque émotion est associée à une couleur. Frida Khalo a fait de sa vie son œuvre, de sa souffrance son inspiration. On revit avec intensité sa douleur et sa passion grâce à la plume talentueuse de Claire Berest.

Les Amazones, dernier volet de Mille femmes blanches

dernier volet de Mille femmes blanches

Le Cherche Midi

23,00
15 octobre 2019

Conseillé par Stéphanie

À la fois plaidoyer pour la culture amérindienne et roman féministe, cela fait presque vingt ans que "Mille femmes blanches", premier roman de Jim Fergus, est paru en France, remportant un succès immédiat. Aujourd'hui, l'auteur américain, grand ami de Jim Harrison, achève sa trilogie avec "Les Amazones".
"Une nation n'est pas conquise tant que le cœur des ses femmes n'est pas à terre", dit un proverbe cheyenne. Fergus le prouve dans ce dernier portrait de femmes inoubliables.

Amazonia
19,00
15 octobre 2019

Conseillé par Lyonel

La destination est énigmatique et légendaire : l'Amazonie. Patrick Deville s'approprie ce lieu mythique avec son style inimitable, s'attelant minutieusement à composer des vignettes littéraires ou cinématographiques, mijotées précieusement auprès des ombres tutélaires les plus foisonnantes : Cendrars, Werner Herzog, Melville et tant d'autres. C'est fragmentaire et ample à la fois, parcouru d'une pudeur bien calfeutrée. Car à travers ce territoire qui meurt, que l'on martyrise et qui, pourtant, a tant à nous délivrer, Deville dresse un portrait père/fils troublant et anxieux.

Ceux qui partent
12 octobre 2019

Conseillé par Frédérique

"Les émigrants ne cherchent pas à conquérir des territoires. Ils cherchent à conquérir le plus profond d'eux mêmes parce qu'il n'y a pas d'autre façon de continuer à vivre lorsqu'on quitte tout."

New York, 1910. Un bateau d'émigrants vient d'accoster. Pour ces femmes et ces hommes, c'est l'arrivée dans un nouveau monde possible. Qu'ils aient choisi ou non de venir, ils sont là, tous égaux, tous désemparés, épuisés, inquiets par cette nouvelle vie, ses promesses, ses douleurs ou ses bonheurs à venir. Mais avant l'Amérique c'est Ellis Island, ses contrôles, ses fonctionnaires, sa sélection. À l'issue de cette nuit sur l’île, passeront-ils la frontière pour poser le pied en Amérique et que laisseront-ils derrière eux ?

Emilia et Donato, le père et sa fille qui ont choisi de partir pour vivre autrement, Esther l’Arménienne, fuyant les massacres, Gabor le gitan et son clan, indésirable déjà dans la vieille Europe et tous les autres gagnés par l'espoir d'un ailleurs. Photographié à leur arrivée par le jeune Andrew Jonsson, "véritable" américain fasciné par tous ces gens et ce qu'ils représentent.

De sa plume fine et sensuelle, Jeanne Benameur nous conte le destin possible de ceux qui quittent tout pour recommencer leurs vies. Mais au-delà d'un simple récit, c'est une véritable réflexion sur ce qu'est l'immigration dans le cœur des hommes, leur langue, leur pays , leur histoire... Un livre éminemment nécessaire ces temps-ci....

L'Âge de la lumière
12 octobre 2019

Conseillé par Frédérique

Lorsque Lee Miller rencontre Man Ray, elle a été mannequin vedette aux États-Unis, célébrée pour son incroyable beauté et a déjà vécu une vie de jeune femme libre et frivole.
Mais à Paris, où elle désire devenir indépendante et libre, elle est seule, et désargentée.
Féministe avant l'heure, elle veut devenir photographe et devient l'assistante de Man Ray avant de devenir sa muse et sa maîtresse en échange de son apprentissage.
Mais Man Ray est terriblement jaloux, de son talent et de sa liberté et malgré la passion qui les lie dans ce Paris du surréalisme, leur relation tourne vite à l'orage...
C'est le récit de leur amour entremêlé de moments de la vie de Lee après sa séparation d'avec Man Ray, que nous raconte ici Whitney Scharer. Le récit d'une femme traumatisée intérieurement par une enfance dévastée, en recherche constante de reconnaissance, prise dans les pièges de cette époque terriblement changeante, à l'incroyable beauté, piège et liberté tout à la fois, d'une intelligence aiguë et d'une volonté de vivre à toute épreuve.