Conseils de lecture

23,00
Conseillé par (Libraire)
28 janvier 2023

Conseillé par Coralie

Fin 1927, s'ouvre, aux États-Unis, un procès scruté de près par le monde de l'art. Brancusi, un sculpteur français vient de vendre un bronze à un collectionneur américain. Arrivé au port, l'œuvre est lourdement taxée par les douanes alors même que les œuvres d'art en sont normalement exemptées.
Le procès qui débute va voir défiler des spécialistes de tous horizons venant donner leur avis sur cet "Oiseau Bronze" : techniques utilisées, implication de Brancusi dans sa création, intérêt de la création pour l'art, etc.
Ce procès, ces échanges, majeurs pour l'époque, vont asseoir l'idée de création, d'intemporalité et de libre expression et rendre, par la même occasion, Brancusi totalement obnubilé par cette histoire qui remet en cause son statut d'artiste. Arnaud Nebbache, connu en illustration jeunesse, met la poésie de ses traits et la qualité de ses couleurs au service de cette histoire fascinante, qui dit tant de notre rapport à l'art moderne.
Cet article a été rédigé par Coralie Sécher pour le Magazine Page.


7,50
Conseillé par (Libraire)
26 janvier 2023

Conseillé par Manon R

1959, Algérie. Naja a trois filles, Maryam, Sonia et Nour la petite dernière. Saïd, le père, est parti travailler en France laissant derrière lui sa famille. Cinq ans ont passé, il a réussi à mettre assez d’argent de côté pour les faire venir à Paris. En France, ils s’imaginent vivre une vie plus confortable mais ils sont vite confrontés aux problèmes d’intégrations des familles algériennes. Installés dans un HLM en bordure de la capitale, les classes sociales et les origines de chacun se mélangent. Et puis un jour, Naja tombe enceinte. Mais est-il raisonnable de garder cet enfant dans ces conditions de vie si modestes ?

"Soleil amer" est un roman porté par des personnages féminins forts et lumineux. C’est aussi l’histoire de ces trois jeunes soeurs qui deviendront des femmes et qui vont devoir se construire dans une dualité, entre tradition culturelle algérienne et modernité de leur époque.

Lilia Hassaine a cette manière de raconter les choses, le quotidien et la vie, de façon saisissante pour livrer un récit captivant tout en pudeur. Elle nous dévoile le destin de cette famille des années 60 jusqu’aux années 80, avec beaucoup de justesse. Elle nous confronte aux questions identitaires et à la dure réalité de la vie d’immigrés. "Soleil amer" est un livre à la fois plein d’espoir et plein de désillusions.


Le Livre de poche

8,70
Conseillé par (Libraire)
26 janvier 2023

Conseillé par Chloé et Stéphanie

Il y a longtemps Julya s'appelait Hülya. Mais trente ans passés en France et une volonté farouche d'effacer toute trace de ses racines turques ont eu raison de cette identité. Parfois, dans les moments de fatigue, une petite pointe d'accent remonte à la surface pour qui sait écouter.
Esra Zaman, la mère de Julya est la Claudia Cardinale turque, c'est une sultane dans le coeur de son peuple, une star d'Istanbullywood récompensée par le statut de "Trésor National". Après de fortes tensions à l'adolescence, Julya a quitté la Turquie pour Paris, fuyant ainsi cette mère flamboyante, exubérante, trop envahissante. Plusieurs ombres planent sur cette fuite, l'ombre du père disparu et l'ombre d'une trahison maternelle.
Mais alors que mère et fille sont en froid depuis des années, à l'aube de sa mort, la grande Esra Zaman charge Julya d'écrire un dernier discours, un dernier hommage pour son enterrement prévu en grande pompe, un dernier pied de nez à un régime qu'elle aime provoquer. D'abord réticente, Julya va bien devoir laisser une petite place à l'ancienne Hülya. A travers une structure narrative magnifiquement maîtrisée, le lecteur replonge avec elle dans les souvenirs de sa mère, dans ses grandes gloires et ses amours passionnels, marqués au fer rouge par l'instabilité politique, la répression, la révolte, la peur et le pouvoir de l'Art et la culture.
Ce roman est réjouissant. Un trésor national!


8,00
Conseillé par (Libraire)
26 janvier 2023

Conseillé par Stéphanie, Chloé et Rémy

Une jeune femme vient porter plainte dans un commissariat. C'est ce récit, retranscrit en temps réel par deux policiers, qui permet de dévoiler, avec une grande intelligence narrative, l'histoire d'une fille et de son père.
Max est une ancienne star de la boxe qui gagne sa vie comme chauffeur du maire de la ville, Quentin. Laura, la fille de Max peinant à trouver un appartement, Max finit par solliciter l'aide du maire. Seulement il l'ignore encore mais ce coup de pouce sera un piège pour la jeune fille. Laura est jeune et jolie, pourquoi le maire n'en profiterait-il pas...?
Tanguy Viel ose traiter d'une actualité brûlante et complexe : comment se faire entendre lorsque l'on est une jeune femme qui accuse un puissant ?
Avec un style sobre et d'une justesse folle, "La Fille qu'on appelle" est un roman qu'on ne veut et qu'on ne peut plus lâcher.


8,50
Conseillé par (Libraire)
26 janvier 2023

Conseillé par Chloé

Toumany Coulibaly est un athlète prometteur : champion de France du 400m, son avenir sportif semble brillant et prometteur. Mais Toumany ne fait pas que courir après les victoires et les chronos, la nuit il braque des pharmacies.
Après la lecture d'un article sur cet ovni sportif, Mathieu Palain décide d'aller à la rencontre de Toumany en prison, et au fur et à mesure des entretiens au parloir, un lien très fort va se créer entre les deux hommes du même âge. Ils se dévoilent l'un à l'autre sans tabous ni jugements, mais avec émotion.
C'est un superbe hommage à cet homme, sportif le jour, braqueur la nuit, que nous livre Mathieu Palain. Où l'on espère après sa lecture que Toumany ne s'arrêtera pas de courir, et de vivre...